0

Afghan Cost Report Reax: First out of the block …


 

… is, unsurprisingly, the Bloc. (With an official statement, that is — I presume it has come up during the other leaders’ scrums.) It’s in French, but maybe one of those enviably bilingual ITQ regulars can provide a rough translation in the comments:

Réaction au rapport sur les coûts de la mission canadienne en Afghanistan

« STEPHEN HARPER A INDUIT LA POPULATION EN ERREUR

Montréal, le jeudi 9 octobre 2008 Voici la déclaration du chef du Bloc Québécois concernant le rapport sur les coûts de la mission canadienne en Afghanistan :

« En présentant des chiffres grossièrement erronés sur le coût de la mission en Afghanistan, Stephen Harper a induit la population en erreur. Son gouvernement n’a pas été transparent et honnête envers la population. La transparence promise par le gouvernement Harper n’est donc pas au rendez-vous.

Le Directeur du budget nous apprend que l’aide humanitaire ne compte que pour 9 % des coûts totaux de la mission. C’est ce qu’on a toujours dit au Bloc Québécois : cette mission est déséquilibrée, beaucoup trop axée sur l’aspect militaire. Cette guerre ne peut être gagnée avec des moyens militaires comme l’admettent eux-mêmes des généraux de l’OTAN. Il faut arrêter les frais et axer nos efforts sur la diplomatie et l’aide humanitaire.

Si ce n’était que du Bloc Québécois, la mission se serait achevée en février 2009 et on serait passé à autre chose. Le gouvernement Harper est prêt à dépenser une fortune pour des fins militaires : autour de 16 milliards pour la mission en Afghanistan; à cela, il faut ajouter une facture de 490 milliards pour l’armée dans les 20 prochaines années. La mission en Afghanistan va donc avoir coûté 1 500 $ par ménage, tandis que les dépenses totales pour l’armée coûteront 28 000 $ par contribuable. Les Québécois sont en désaccord avec ça.

Le chef conservateur agit comme George W. Bush en augmentant considérablement les dépenses militaires. Ce serait une folie de donner une majorité à Stephen Harper, surtout dans le contexte économique actuel.

Incidemment, la création du poste de Directeur parlementaire du budget est une idée originale du Bloc Québécois et on voit aujourd’hui que c’était nécessaire. D’ailleurs, le Bloc Québécois endosse toutes les recommandations du Directeur parlementaire du budget. »

30


 

Sign in to comment.