0

Text of the Prime Minister’s remarks (French)


 

Bonsoir.

Les Canadiens et les Canadiennes sont fiers de l’histoire de notre pays, l’une des plus anciennes démocraties durables du monde. Depuis 141 ans, les partis politiques naissent et disparaissent, les leaders vont et viennent, et les gouvernements changent.

La constante, cependant, est le principe selon lequel les gouvernements au Canada ont toujours été choisis par la population.Et à la lumière de cette tradition démocratique, les Canadiens et les Canadiennes ont bâti l’un des pays les plus pacifistes et les plus prospères que le monde ait connu. Le Canada est une terre d’espoir et de possibilités qui inspire des pays dans le monde entier et attire des millions de nouveaux immigrants.

Le 14 octobre, pour la quarantième fois depuis la Confédération, les Canadiens et les Canadiennes ont voté dans le cadre d’une élection générale nationale. 

Nous sommes honorés que vous ayez réélu notre gouvernement, avec un mandat renforcé pour diriger ce grand pays pendant la crise économique mondiale la plus difficile depuis des décennies. Notre gouvernement agit face à cette crise, maintenant:

  • D’autres réductions d’impôt pour les contribuables et les sociétés entrent en vigueur.
  • Nous doublons les dépenses pour l’infrastructure.
  • On assure du crédit pour les entreprises et les consommateurs, en injectant des liquidités dans les marchés financiers.
  • Nous aidons les personnes âgées qui dépendent des Fonds enregistrés de revenu de retraite;
  • Et nous protégeons les régimes de pensions.

On met en œuvre le Fonds d’innovation pour le secteur de l’automobile et, avec le gouvernement de l’Ontario, on fait preuve de diligence raisonnable en ce qui a trait à toute nouvelle demande d’aide de l’industrie automobile.

Nous augmentons notre aide et nos mesures d’encouragement pour les secteurs manufacturier, forestier et autres afin d’accroître les possibilités pour les entreprises.Nous mettons en œuvre les ententes avec les provinces pour améliorer la mobilité de la main d’œuvre. Et le mois prochain, le 27 janvier, nous allons présenter un budget qui comprendra des mesures additionnelles pour stimuler l’économie canadienne, tout en s’assurant d’éviter un déficit structurel à long terme dans les finances du Canada.

En préparation de ce budget, on consulte largement les Canadiens et les Canadiennes, on rencontre les premiers ministres des provinces et des territoires, et on travaille en collaboration avec nos partenaires internationaux du G20. Le ministre des Finances va consulter le monde des affaires et les groupes d’intérêts.

Nous consultons les partis de l’opposition au Parlement et nous espérons entendre plus de suggestions de leur part.  Nous souhaitons qu’ils fassent des propositions spécifiques.  C’est ce qu’on leur a demandé. En fait, nous avons déjà changé certaines de nos propositions pour répondre à leurs préoccupations. Malheureusement, même avant que le gouvernement ait présenté son budget, et sept semaines seulement après une élection générale, l’opposition veut renverser les résultats de cette élection.

Au lieu d’un budget, l’opposition propose une nouvelle coalition qui inclut le parti au Parlement dont le but avoué est de briser le pays. Je vais être très clair sur ce point : notre Gouvernement du Canada ne peut pas former une coalition en partageant le pouvoir avec un parti souverainiste. 

En cette période d’instabilité économique mondiale, notre gouvernement doit protéger de façon non équivoque l’unité du pays. Une coalition avec les souverainistes ne peut pas aider le Canada. Et les partis de l’opposition n’ont pas le droit démocratique d’imposer une coalition avec les souverainistes, une coalition qu’ils ont promis qu’elle n’arriverait jamais.

L’opposition tente d’imposer cette entente sans votre avis, sans votre consentement et sans votre vote. Ce n’est pas le temps pour des ententes élaborées en coulisses, avec les souverainistes. C’est plutôt le temps pour notre gouvernement du Canada de se concentrer sur l’économie et plus spécifiquement sur les mesures qui seront contenues dans le prochain budget. On vit un moment crucial de notre histoire.

Les Canadiens et les Canadiennes sont les héritiers d’un grand patrimoine, et nous avons le devoir de le renforcer et de le protéger pour les générations à venir. Ce soir, je vous promets que notre Gouvernement du Canada va utiliser tous les moyens légaux possibles pour protéger notre démocratie, pour protéger notre économie, et pour protéger le Canada. 

Merci et bonne soirée.  


 

Sign in to comment.